Tant de Charlie-vari.

La Grande Tambouille de Maëster

Happy001

On parle beaucoup de « l’Après Charlie », de l’avenir du journal, des questions de Liberté d’Expression et d’auto-censure qui se posent aujourd’hui, à plus d’un, de la façon d’aborder aujourd’hui le dessin de presse, la caricature, le risque que cela peut impliquer, de la nécessité de continuer sur la même voie ou peut-être de s’arrêter un instant pour y réfléchir… L’insouciance a pris du plomb dans la tête, le rire est forcément plus grave, ou plus prudent.

« L’après Charlie « 

J’aimerais tant pouvoir parler de « l’Avant Charlie », l’avant 7 janvier, retrouver une effluve d’insouciance, justement, de légèreté, de connerie, tout simplement.

Deux hommes bardés de noir et de folie sont passés, trois avec leur triste comparse de mort, et rien n’est plus pareil, rien ne peut être pareil.

L’élan qui s’en est suivi fut un élan du coeur, des coeurs sur une même longueur d’ondes. Je les ai croisés, ces visages…

View original post 248 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s